Le choix d’un vélo elliptique dépend de plusieurs éléments :
- Votre utilisation ? (occasionnelle, régulière ou intensive)
- Votre niveau sportif ?
- Votre taille et poids ?
- Votre objectif ? (tonifier son corps, perte de poids, rééducation, etc.)

Une fois ces éléments personnels définis, d’autres caractéristiques essentielles entrent en compte :

- Le poids de la roue d’inertie
Le poids de la roue d’inertie a de l’importance sur la qualité de l’elliptique, sur sa fluidité. Une roue est qualifiée de légère lorsqu’elle pèse moins de 8 kilos ; dans ce cas, elle occasionnera une résistance approximative et irrégulière au cours de la séance par rapport à une roue d’inertie dite lourde qui apportera davantage de confort et de précision. Une roue lourde est donc conseillée pour les utilisateurs réguliers et intensifs car le mouvement sera plus fluide.

- Le système de résistance (ou de freinage)
Il existe principalement trois types de résistances : magnétique, magnétique motorisé et électromagnétique. Pour en savoir plus, cliquez ici

- L’amplitude de course
Elle est souvent conditionnée en fonction de la longueur de l’appareil. Plus l’amplitude augmente, plus la séance est confortable et plus le travail cardiovasculaire et musculaire sera efficace. La longueur du vélo doit être en fonction de votre taille.

- La console d’entraînement
La console d’entrainement est propre à chaque vélo : certains ont des types de programmes pré-enregistrés, d’autres affichent la fréquence cardiaque, la distance parcourue, le nombre de calories brûlées, le temps, etc. Ces diverses informations permettent de constater vos progrès, votre évolution et par conséquent de vous fixer de nouveaux objectifs pour les séances suivantes.